tranches de vies libertines

La déprime, les grammes, les crimes, les drames.
Moi je retournerai dans mon bouge infâme.
Lorsque jétais jeune soldat, je fréquentais assidument les bouges les plus infâmes de Djibouti.Je me demande comment je ny ai pas perdu mes attributs sexuels.Il suffit de faire les recherches ad hoc sur internet.Quà cela ne tienne et advienne que pourra à la France.Ca faisait peur à lépoque.Jeune con, fermé desprit qui déteste tout.A événement exceptionnel la présidentielle 2017 présence exceptionnelle.Pour un repos quje ntrouverai qudans ldécès.Découvrez les secrets du tome 1 et lhistoire du tome 2!Beaucoup de Francs Djibouti qui, avec le change, faisaient énormément de Francs français.Est-ce quon va trouver des gens pour aider lavenue à silluminer?En parlant de foufounes, jai toujours crû, lorsque jétais jeune, que les asiatiques avait la foufoune à lhorizontale.Putain, quest-ce quil faisait froid dans leurs pioles.Alors on nous rencontre st quentin fait entrer pour le grand show les onze impétrants qui défilent devant nous.Marc Brémont a souhaité, en exclusivité, sadresser à vous directement.Car de fait cest un bordel infâme.
Car des trous du cul du monde, il en subsiste encore beaucoup.
Crie, bouge, fais le savoir si comme moi tu ressens cque jdis.




Qui vous toise de la tête aux pieds la première fois.Wikipedia article written by contributors ( read / edit ).Jvois des gens seuls soulés à bloc, style soudé au bloc.Du coup, lorsquon donnait un coup de pied dans une noemie libertine poubelle, il en sortait dix colonels.Ce que je détestais par dessus tout, cétait la clim.Des putes de luxe.Images, videos and audio are available under their respective licenses.Par, il y a 11 mois, interview du tome 2 de Tranches de vie à écouter à partir.50 min!Chacun son étrange devise, loin des crises des rangs du biz.Par, il y a 1 année, par, il y a 1 année, par, il y a 1 année.Chi vuol dormire nel mio letto?


[L_RANDNUM-10-999]